Habitants souriants – Chaumont #4

Rencontre à la maison de quartier de la Rochotte
Quelles personnes sont là,
mais aucunes ne compte rester pour l’atelier annoncé :
« photos intérieur/ extérieur » semble faire peur.

Alors, avant qu’ils ne partent tous,
je tente plus simple.
J’allais écrire le tout pour le tout.
Mais non pas d’enjeu vital, pas de bataille.
Mais oui, plonger, sauter sans filet.
Même s’il n’y a que le risque du refus, poli qui plus est.

Je propose que chaque personne pose avec un objet.

Profiter du pan de mur rouge
du vert pomme du canapé pour enfant
du blanc alvéolé du radiateur
du sourire de chaque personne
de leur regard amusé
et de leur attente un peu sur la réserve.

Finalement plein d’images.
Les mains, les objets, les clés, les tasses, les gens, les sourires, la lumière.

C’est assez simple et joyeux.
L’enthousiasme est communicatif.
Je compte sur mon sourire pour faire sourire,
comme nous a raconté Rinko Kawauchi avec ses modèles.

La dame qui gère la maison
la jeune femme avec elle
la petite fille qui a fait des bonhommes de neiges en chaussettes
le monsieur qui vient avec son appareil photo
le stagiaire qui est aussi pigiste au journal local
la dame qui a travaillé avec des réfugiés  » j’en ai eu plein, de partout hein, alors le globe, c’est quand même lié à mon travail, là, même si je ne suis jamais allée nulle part »
madame le maire
la dame avec un T-shirt de toutes les couleurs
La dame du service d’urbanisme
Céline des Silos
la belle vielle dame qui était venue aussi aux lectures,
qui me fait penser à mes grands mères,
le papa de la petite fille qui sourit, qui veut bien poser avec sa fille, qui repart chercher la chaise qu’il a fabriqué lors de l’atelier palettes, sa fille assise et sérieuse, qui veut bien se lettre debout sur la chaise de son père, et lui qui lui dit de jouer les stars, puis il rajoute » tout le monde ! Tout le monde ! »

Et voilà.
12 personnes, et de quoi convaincre les prochains, j’espère, avec les photos 🙂
Et toujours cette envie de réaliser « les Permutations »
Les photos dedans dehors.

Avant cette séance
on avait rencontré les deux responsables de l’Eco point, qui recycle les monstres.
Vu le nombre de garages vides dans le quartier, quelques uns sont utilisé pour accueillir les monstres.
Chacun peut laisser devant l’Eco point ce qu’il ne veut plus, et le technicien qui travaille dans le quartier, en passant ouvre le portail et range (extrêmement bien) l’objet avant qu’il ne soit recyclé.

Et un canapé vous auriez ça?
Oh oui, pas de problème, il y en a plusieurs même.
Et au moment de partir l’une d’elles me propose : et une lampe de salon, un petit meuble ça vous dirait pour votre installation?
Ah oui 🙂

Affaire à suivre
en janvier
Qui sait
Peut-être sous la neige ?