pauline sauveur

questionner les liens entre corps et espace(s)

Biographie

Elle mêle écriture, installation et photographie dans des projets hybrides et poétiques, afin de questionner le quotidien, l’intimité, la relation au corps, à l’espace et au territoire.
Ses livres sont publiés en littérature générale et jeunesse.
Ses projets ont parfois des noms curieux : Arpenter c’est peut-être le verbeLe petit déjeuner, Les chaises sont des fenêtres comme les autres, Presqu’îl-e, Bruissements intimes, Arpenter est peut-être le verbe

Elle a fondé le collectif *public averti avec l’écrivain Laurent Herrou, pour lire au public. Ils organisent régulièrement différents cycles de lectures : Klaxon, Phasme, et des expositions avec de nombreux autres artistes.
Elle est également architecte conseillère et intervient dans le cadre d’actions de sensibilisation à l’architecture et au patrimoine.