patrimoines ecrits

rencontre lecture atelier livre d’artiste

C’est bientôt !
C’est même tout bientôt et je m’en réjouis.
C’est mercredi jeudi et vendredi prochains.

Les 30 et 31 août et le 1er septembre 2017
de 10h00 à 12h00.

rencontre-lecture-atelier-écriture-livre-d’artiste
à la médiathèque de Fourchambault (58)
dans le cadre de « Patrimoines Ecrits en Bourgognes Franche-Comté »

Je partage l’invitation de la médiathèque :

« La médiathèque vous propose de participer à des « rencontres lectures-ateliers » sur trois jours, du 30 août au 1er septembre 2017, de 10h00 à 12h00.
Celles-ci seront animées par l’auteure photographe architecte : Pauline Sauveur et permettront à chacun de créer son propre livre d’artiste (n’hésitez pas à apporter des photos ou des images à mettre à l’intérieur).
Ateliers gratuits pour enfants à partir de 8 ans, adolescents et adultes.

La jauge étant limitée à 10 personnes maximum, nous vous invitons à réserver vos places en vous inscrivant, dès que possible, à la médiathèque de Fourchambault au 03 86 60 87 89.

Au plaisir de vous accueillir. »

La médiathèque se trouve Avenue Jean Jaurès
à Fourchambault (58600)

Attention !
Pour ceux qui devraient traverser la Loire : le pont de Fourchambault, justement, est fermé, il faut passer par le Guetin ou par la Charité-sur-Loire…

Sur place, vous pourrez voir une riche présentation de livres d’artistes, livres pop up et autres et de livres objets.

Dont les miens :
Désir nu et 3 nouvelles (de) maison / éditions Poïein
Le salon aux cerises et On attend / éditions les mille univers,
en version livre d’artiste, brodés et complétés de textes et de photos,
Chez elle / éditions Littérature Mineure
et les livres uniques :
Lumières, Pierres habitées, Journal de printemps livre-paysage

L’exposition dure jusqu’au 17 septembre !

Et merci à Aurélie Laroche pour la mise en place et les photos de mes livres d’artiste en présentation à la médiathèque : )

Friches et fragments – expo photo reportée

Le Pac des Ouches, le lieu de l’expo, n’est pas en friche mais bien en chantier et les joies de la réhabilitation, quand on se situe sous (oui exactement dessous) le petit Théâtre de Nevers, qui lui aussi est en chantier, font que les travaux de plâtrerie, plomberie et d’électricité se prolongent…

L’exposition est donc reportée à une date ultérieure !

—————————————————–

Du 7 au 28 juin 2017, “friches et fragments”
exposition organisée par le CAUE 58

Friche industrielle, urbaine ou rurale.
C’est le thème transversal de cette exposition, dont la première partie correspond à un regard personnel sur des espaces en attente, à l’abandon ou en devenir (usine Lambiotte de Prémery, caserne Pittié de Nevers, locaux industriels de Garchizy…)

Une seconde partie présente différentes actions de sensibilisation à l’architecture menées avec le CAUE de la Nièvre, sur l’idée de la friche et ce qui en découle : requalification, transformation, évolution du bâti (avec des scolaires, primaire collège ou BTS, des habitants…).

Ce travail découle d’une résidence de création menée avec le CAUE58, qui a également donné lieu à un blog dédié : Friches et mutations.

Exposition ouverte
du 7 au 28 juin
au Pac des Ouches à Nevers
ouverture du mardi au samedi 10-12h et 14-19h
03 86 61 42 67

Vernissage le mardi 6 juin à 18h00
Entrée gratuite

Plus d’informations et inscription
CAUE 58 : 03 86 71 66 90

Et en exclusivité mondiale
les affiches qui ont été faites
mais qui n’ont pas été retenues  : )

autreaffiche1

La maison digère – expo photo

« (…)
La maison ferme les yeux.
C’était chez lui, il y a peu, il y a cinq ou six ans, une petite
éternité. Il a laissé des objets, la frange de la masse immense des affaires
matérielles, qu’on trimbale et qui s’accordent à nos gestes essentiels. Manger,
dormir, aimer, grandir, vieillir et vivre chaque jour.
Machine à l’arrêt, elle les laisse fondre sous la langue et
mâchouille rêveusement. Objets usés, ils s’amenuisent, se perdent et
s’inutilisent. Oblitéré, superflus, sans valeur pour même se voir embarqués aux
portes du dernier déménagement.

La maison rumine,
inlassable, un pot à crayon, une assiette ébréchée, la rallonge de la table, la
soucoupe, un réveil sans boutons, deux torchons, un outil rouillé. 

(…) »

La maison digère, les yeux clos derrière ses volets

Lignières restaurant l'Hirondelle auteure sauveur pauline la maison expo lecture

samedi 25 mars 2017
vernissage lecture et dégustation offerte
de 18h à 19h00
Je suis ravie d’être accueillie
au restaurant l’Hirondelle
34 Grande Rue, 18160 LIGNIERES
renseignements tel : 02 48 60 09 21
L’exposition s’installe jusqu’au 25 avril !
Les affiches non retenues
(mais les photos font partie de l’exposition !)
Lignières restaurant l'Hirondelle auteure sauveur pauline la maison expo lecture

Lignières restaurant l'Hirondelle auteure sauveur pauline la maison expo lecture

Lignières restaurant l'Hirondelle auteure sauveur pauline la maison expo lecture
Au plaisir de vous croiser à cette occasion 🙂
PaulineSauveurchaise1

expo et lecture à Gien – changement de date : 10 février

Arpenter. C’est peut-être le verbe
le plus important.
Découvrir pourrait être le second,
verbe.
S’asseoir, regarder, rencontrer,
photographier.
Partager. Savourer. Inviter. Lire.
Lire et écrire. Manger et dormir aussi. Dormir ici.
Une résidence d’auteure, c’est un
projet curieux. C’est une suite d’actions, mêlées à toutes celles qui
s’imposent, qui découlent du programme qui a été mis en place avec les
structures partenaires, ici le Parc Naturel du Gâtinais Français et la bibliothèque
départementale de l’Essonne.
Je suis venue pendant un an
régulièrement habiter en Sud Essonne, cette région que je ne connaissais pas. Pour
rencontrer les publics : élèves, collégiens, ados, adultes, participants…
Des gens. Pour travailler. Parce qu’il s’agit de ça, une résidence c’est
l’occasion d’un autre travail, privilégié, avec du temps, des interlocuteurs, du
calme ou pas, des surprises. Un cadre.
Alors j’ai travaillé, j’ai écrit,
et j’ai écrit à propos de ce travail, ces étapes, dans un journal de la
résidence, j’ai photographié aussi, le paysage, le territoire inconnu, les
carrières, les carriers, et ma chaise.


auteure sauveur pauline résidence carrières de grès Essonne lecture exposition médiathèque Gien
Exposition du 18 janvier au 11 février 2017
journal de résidence et mémoire des carriers
dans les coursives de la médiathèque de Gien
Lecture rencontre et finissage de l’expo 
le 10 février 2017
Vernissage à partir de 19h30 et lecture à 20h30
Médiathèque Espace Culturel
8 rue Georges Clémenceau – 45500 Gien
Entrée gratuite – Réservation conseillée 02 38 05 19 51
Bienvenus !
Festivaldumot

Détissages – Bruissements intimes à Saint Thélo

samedi 20 et dimanche 21 août
Invitée d’honneur du 6ème festival,
sur le thème « Zéro euro »


à la Maison Kawamata
à Saint-Thélo (22)

auteure sauveur pauline la Charité sur Loire Bruissement intimes expo installation

Tout à commencé en 2012-2013 : l’installation a pris corps à l’occasion du projet mené dans le Cher, sur le thème « Habiter / Habité, en visite à l’immeuble Garban » à Nérondes (18).

Des éléments ont ensuite été accueillis au musée de la chemiserie à Argenton-sur-Creuse (36).
Enfin, en 2015 il y a eu cet autre lieu magnifique que sont les Silos, maison du livre et de l’affiche, dans la cadre de la résidence d’auteure à Chaumont (52). Puis, l’installation s’est enrichie par le dialogue photo mené avec Aurélie Laroche, photographe, à Nevers, dans le cadre du mois de la Photo.
Chaque fois l’installation s’est développée, transformée… Et maintenant, c’est avec un grand plaisir que je vais découvrir et investir, en Bretagne, la maison réalisée par l’artiste Tadashi Kawamata, (projet collaboratif qu’il a réalisé entre 2003 et 2006 avec l’association Mémoire en demeure).

Mémoire en mémoire Saint Thélo projet collaboratif projet artiste Tadashi Kawamata Détissages
Mémoire en mémoire Saint Thélo projet collaboratif projet artiste Tadashi Kawamata Détissages Mémoire en mémoire Saint Thélo projet collaboratif projet artiste Tadashi Kawamata Détissages
photos extraites de la série présentée sur Eternal network

Présente les deux jours, ce sera l’occasion de discuter, de faire plusieurs lectures et de découvrir les autres artistes reçues en résidence cette année : Sibylle Besançon et ses tissages en direct, Erika Bourdel et ses idéogrammes de papier, et Veronika Moos avec son projet participatif « La route du lin », ainsi que les oeuvres des 26 « artistes de loin ».

Saint-Thélo se trouve en centre Bretagne,
à 12km de Loudéac, à 15km de Mûr de Bretagne,
à 40km de Saint-Brieuc et à 100 km de Rennes.

Lire le catalogue de l’exposition Détissage.

Au plaisir de vous y rencontrer !