Lecture chez Poïen, éditeur

Lectures à la Fabrique Poïein à 19h3 17 décembre
avec les auteures Cécile Riou, Valérie Loron et moi-même.

Poïein est une maison d’édition de livres d’artiste.

Et poïein est un verbe :
qui « s’applique à toutes sortes d’opérations, depuis celles qui modèlent de la glaise jusqu’aux réalisations les plus hautes (…) Le premier jeu de l’enfant, c’est de manier les choses pour construire l’appui ou l’appartement de ses rêves (…) Et, à partir des outils les plus rudimentaires du langage et de l’industrie jusqu’aux créations les plus libres du génie, partout se retrouve une matière animée, transfigurée, sublimée par l’ouvrier humain. »
Maurice Blondel, philosophe
Le problème des causes secondes et le pur agir (1893).

Je lirai des extrait de mes deux livres d’artiste 3 nouvelles (de) maison volume n° 157 et Désir nu volume n° 138 .

La fabrique Poïein
2 chemin des 3 sabots – 03360 l’ételon – 04 70 06 92 96
Et ici : Le programme des évènements de Poïein.

Klaxon 3 – lecture collectif *public averti

Klaxon, c’était ce samedi, le 10 décembre 2016, c’était la troisième édition.
Avec Fabienne Desseux, Laurent Herrou et Mathieu Simonet, nous avons lu des textes en cours, des textes encore, des extraits, des nouvelles.

Fabienne avec son journal d’une chômeuse, à paraitre bientôt,
Laurent avec son Autoportrait en Cher (et en mots) paru chez Jacques Flament éditions, Mathieu Simonet avec un texte inédit, auteur de Barbe rose aux éditions du Seuil, et moi-même avec un cri du coeur, qui placé, comme chacun sait, un peu en haut à gauche du coté féministe.

Et Eric Maliszkiewicz nous a accompagné de sa voix et du piano.

Pourquoi Klaxon ?
Parce que le collectif *public averti, collectif que nous avons constitué avec Laurent Herrou, est libre et large, évolutif, qu’il accueille au grès des évènements d’autres artistes, d’autres auteur.e.s, parce que nous sommes là, avertisseurs, de cet engagement à être présent, parce que le public est là avec nous, averti tout autant.
Au plaisir de prolonger ce cycle de lectures, comme par trois fois déjà, avec L’Art Tour Martine, café à Sancerre et La Charcuterie, librairie-café à Sancerre également.