pauline sauveur

questionner les liens entre corps et espace(s)

Empreinte et réécriture du territoire

Comment créer un lien à travers un projet artistique, entre trois collèges distants de 12 à 31 km ?
Comment s’inscrire dans le territoire ?

Le seul moment de la journée commun à tous les élèves est le trajet maison / collège. A pied, à vélo, en voiture, en bus scolaire, ce trajet est identique tous les jours. Avec ses impératifs de temps, il rythme la journée. Cet épisode quotidien, régulier et ponctuel de la vie scolaire traverse les villes, villages, lieux dits et paysages.

Le trajet en bus scolaire : c’est un intervalle, un moment entre la famille et l’école, où il y a peu d’adultes. Ce sont des instants intimes. Les élèves se retrouvent, ou pas ! Ils dorment encore un peu, ils … en fait, on ne sait pas trop !

Créer un lien et le partager, imaginer, investir l’espace, poser son empreinte, réécrire le paysage…

19 œuvres, réalisées au cours de l’année avec les élèves des collèges de Lignières, Châteaumeillant et du Châtelet (Cher).

Tous les titres des œuvres ont été trouvés ou par les élèves ou dans leurs écrits :

Soudain la cloche sonna
Ses jambes sur une chaise rouge
Le bruit de la couleur
Qui parle ?
Le lit écrivain
Je touche la pierre et les choses rouillées
Ça sent le chocolat, comme tous les hivers
Les arbres ont des secrets
Aujourd’hui il pleut dans une maison
Reflets
Excréments technologiques
Regarde ! Le paysage est rempli de champs !
12m 47 et puis c’est tout
Dispersement 1 et 2
Et puis, nous avons continué plus loin
Le sol est triste quand il ne pleut pas
On entendait le son deux secondes après
Paysage lumineux

3 collèges
94 élèves
9 jours de rencontre
3858 photos prises par les élèves
3 bus spécialement affrétés pour le projet
90 km pour le circuit complet
25 heures d’installation
19 œuvres
2 anciennes portes
182 pages de textes (dont 120 plastifiées)
8 mannequins
1 boite de biscuit pleine de vieilles cuillères à soupe rouillées
15 gros livres de géographie
1 grande fenêtre blanche
42 portraits
10 ordinateurs au moins
7 tableaux verts
1 ruine et 1 champ mis à notre disposition par des particuliers
32 chaises (23 blanches, 8 rouges, 1 jaune)
1 lit

Ce projet, mené avec une plasticienne, a pris place dans le paysage, et la restitution fut mobile le temps d’un voyage en bus scolaire. Le projet a été notamment sélectionné au premier Prix de l’Audace, dont les prix ont été attribués en juin 2013 à l’Élysée.
A retrouver également sur le blog dédié.