Le salon aux cerises

La maison digère.
Les yeux clos derrière ses volets.
Assise ici elle attend et savoure, perdue dans le vague de ses souvenirs. Sur ses pierres muettes qui soupirent, la maison inhabitée vit au fond de l’impasse. La ville affleure et les voitures se pressent à l’heure du déjeuner sur le boulevard plus loin. Personne généralement ne revient ici à la mi-journée. Les familles travaillent et étudient. La petite vieille qui n’a plus sa main nourrit les chats, qui seuls voyagent sur les tuiles du quartier. Le jardin se suffit à lui-même, il pousse, grille chaque été avant de redémarrer pour la fin de l’année. Machine à habiter en sommeil, elle songe. Les bruits amoindris restent bloqués en périphérie, s’accrochent à la clôture et tombent au pied du mur, le sommeil prend d’assaut même le son. À l’ouest une fissure avec lenteur et minutie, se développe depuis cette année aux records de pluie, plante grimpante à progression lente, obstinée.
La maison ferme les yeux.
C’était chez lui, il y a peu, il y a cinq ou six ans, une petite éternité. Il a laissé des objets, la frange de la masse immense des affaires matérielles, qu’on trimbale et qui s’accordent à nos gestes. Manger, dormir, aimer, grandir, vieillir et vivre chaque jour. Machine à l’arrêt, elle les laisse fondre sous la langue. Objets usés, ils s’amenuisent, se perdent et s’inutilisent. Oblitéré, superflus, sans valeur pour se voir embarqués aux portes du dernier déménagement. La maison rumine, inlassable, un pot à crayon, une assiette ébréchée, la rallonge de la table, la soucoupe, un réveil sans boutons, deux torchons, un outil rouillé.
(…)

Trois nouvelles (de) maisons – volume n° 157, éditions Poïein

 

Photographies et installations / projet :
Habité/habiter – En visite… à l’immeuble Garban
en-visite.blogspot.fr

Résidence, installations, photographie, écriture, exposition et publications
Rencontres-ateliers, interventions scolaires, émergences, avec Laurence Bernard, plasticienne.
Partenariat avec Les mille univers éditeur et la CdC Pays de Nérondes (18).
2012 – 2013

Trois nouvelles (de) maisons – volume n° 157, éditions Poïein 2016
Désir nu – volume n° 138, éditions Poieïn 2014
Le salon aux cerises – Pauline Sauveur, Laurence Bernard – éditions les mille univers 2013
On attend – Pauline Sauveur, Laurence Bernard – éditions les mille univers 2013