Parcs Choulot (Nièvre)

J’ai arpenté avec une vraie curiosité et beaucoup de plaisir ces huit jardins privés, où se mêlent encore aujourd’hui, l’aspect agricole et l’aspect esthétique écologique et généreux,issus de la pensée du paysagiste Paul de Lavante, Comte de Choulot (1794-1864), qui fut tout de même et notamment agent de liaison secret de la conteste de Berry dans les années 30 (1830), et qui changera de vie, à plus de 45 ans, pour devenir paysagiste et développer une pensée particulièrement moderne dans son traité de L’art des jardins en 1846, tout en passant de la théorie à la pratique avec la réalisation de plus de 300 plans et créations de parcs en France. Notamment dans la Nièvre.

Chaque propriété est pensée comme une entité généreuse et raisonnée, avec autonomie, fonctionnalité, bon sens, récupération de l’eau de pluie, arrosage intégré, beauté des constructions, beauté et sensibilité à tous les plans, proches et lointains, perspectives et ouverture, protection et intimité. Avec la volonté d’inscrire le jardin dans le grand tout, c’est à dire autour, ce qui le dépasse et ce qui le prolonge, le voisinage, le paysage. Tout y est et s’y trouve encore, évoluant au fil du temps.

Paul de Lavenne, Comte de Choulot, paysagiste (1794 – 1864)
Recherches et rédaction, Virginie Jules

Conception de la couverture, Thierry Bonnat

Photographies des parcs, Pauline Sauveur
Publication du CAUE58 – 2018
Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnent de la Nièvre